#BEM ou la fumisterie à 20.000 vues

Le cinéma gabonais n’est pas un de ceux qui sont reconnus au-delà des frontières, et les acteurs gabonais ne sont pas de ceux qui finissent oscarisés. En dépit du caractère globalement insipide de l’industrie cinématographique dans ce petit pays de moins de 2 millions d’habitants, des jeunes ont pris le pari de mettre sur pied un film…