Amy Winehouse s’expose dans son quartier natal

Le 16 mars dernier c’est ouvert l’exposition A family Portrait, au musée juif de Londres. À l’occasion du sixième anniversaire de la mort de la chanteuse Amy Winehouse, le quartier de Camden Town, le musée juif mais aussi certains street-artists ont décidé de lui rendre une nouvelle fois hommage. Une façon de ne pas oublier celle qui se cache derrière une voix qui a marquée le début du XXIè siècle.

C’était il y à six ans. Six ans de solitude pour les fans de la chanteuse Britannique, Amy Winehouse. Le 23 juillet 2011, elle laisse derrière elle, une voix, une carrière, une famille mais aussi tout un quartier endeuillé. En hommage pour celle qui a rejoint le Club des 27, son quartier natal, Camden, organise un parcours artistique urbain qui mène au musée juif de Londres. Ce dernier accueille l’exposition A family Portrait, regroupant les plus belles photos prises au cour de la vie d’ Amy Winehouse. Mais pas seulement. Si l’exposition fut déjà exposée en 2013 dans ce même musée, de nouveaux éléments ont été rajouté. Des habits et un arbre généalogique viennent compléter l’exposition. Pour la directrice du musée, Abigail Morris, il était impensable que l’exposition revienne dans le quartier natal de la chanteuse .

« En plus d’être une chanteuse très talentueuse, respectée et écoutée, Amy était une jeune fille juive du nord de Londres. Il semble donc adapté que le musée juif qui se situe dans son quartier de cœur, Camden, soit le lieu qui accueille son histoire. » Abigail Morris, directrice du Jewish Museum

Le parcours artistique urbain est lui, tout nouveau. Issu de la collaboration entre le quartier, les artistes et le musée juif de Londres, il mène au musée dans une ambiance pour le moins originale. Les artistes se sont donnés à coeur joie dans les rues de Camden. Plusieurs graffitis indiquent le chemin à suivre tout au travers du quartier. Une façon à la fois décalée et sympathique de découvrir le quartier et l’idol du nord de Londres. Cette traversée se termine à la fois devant le musée juif, mais aussi devant l’oeuvre de l’artiste Pegasus. Intitulée Love is a losing Game, le street-artiste rend hommage à la chanteuse à travers son tableau, mais avant tout à son amie, Amy.

A Family Portrait,  jusqu’au 24 septembre 2017, Jewish Museum London,Raymond Burton House, 129-131 Albert St, London NW1 7NB, Royaume-Uni
Yanis Darras

Image à la une: Amy Winehouse avec une guitare © Mark Okoh, Camera Press London

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s